Les enseignants-chercheurs de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne chassés, courtisés et débauchés par Sciences Po

Richard Descoings, Directeur de Sciences Po (IEP Paris), se vante sur son blog de piller les ressources intellectuelles de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (anciens élèves et/ou enseignants-chercheurs en Droit avec le recrutement d’Horatia Muir Watt, en Economie avec le recrutement de Philippe Martin et Thierry Mayer, en Histoire avec le recrutement de Laurence Bertrand Dorléac, Stéphane van Damme etc.).

Doit-on se réjouir ou se plaindre du fait que cette institution au statut de “grand établissement” a pour source principale de recrutement l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne?

Il faudrait aussi rappeler que Sciences Po est le partenaire de Paris 1 au sein d’ALLIANCE, du Master en Droit de la Globalisation Economique et de la Licence MASS (Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales) Paris 1 - Sciences Po…
Enfin bon, Sciences Po (Grand Etablissement) n’est toujours qu’à 50 professeurs contre plus de 1700 enseignants-chercheurs en Sciences Humaines et Sociales pour Paris 1…

J’ai hâte que l’on donne les mêmes moyens légaux, organisationnels et financiers à Paris 1 pour que l’on puisse répondre comme il se doit :) On se contentera pour l’instant de l’autonomie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne qui approche à grands pas…

 

Le blog de Richard Descoings: http://www.richard-descoings.net/

Le post en question du 07/10/09:

Institution de recherche en sciences humaines et sociales autant qu’établissement d’enseignement supérieur, Sciences Po procèdera à la création de 30 positions de professeurs chercheurs d’ici à 2012.

L’engagement de Sciences Po en matière de recherche date de la fin des années 1950. Il s’est particulièrement développé depuis 20 ans. En dix ans, le nombre de Professeurs des Universités a ainsi doublé, passant de 25 à 50, celui des chercheurs a crû de 100 à 130. Sciences Po rassemble aujourd’hui 9 centres de recherche et une Ecole doctorale de 450 thésards.

10 recrutements de professeurs chercheurs ont déjà été effectués durant l’année universitaire 2008-2009

Sciences Po a choisi d’engager cette campagne de recrutement dès le début de l’année 2009, à un moment où la plupart des établissements universitaires internationaux (y compris les plus réputés) freinaient, voire gelaient, leurs politiques de recrutement dans le domaine académique.

La communauté scientifique de Sciences Po s’est  ainsi enrichie de 10 nouveaux membres dont la moyenne d’âge est de 41 ans.

Six Professeurs des Universités

Droit

Horatia Muir Watt, docteur en droit de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, agrégée de droit ; elle était jusqu’à présent Professeur des Universités à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. C’est une spécialiste du droit international privé et du droit comparé des obligations.

Economie

Philippe Martin, docteur en économie de l’Université de Georgetown, agrégé d’économie, membre de l’Institut Universitaire de France, était jusqu’alors Professeur des Universités à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’Ecole d’Economie de Paris. Il est spécialiste d’économie internationale ;
Thierry Mayer, docteur en économie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, agrégé d’économie, spécialiste de géographie économique, membre de l’Institut Universitaire de France, il était jusqu’à présent Professeur des Universités à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’Ecole d’Economie de Paris.

Histoire

Laurence Bertrand Dorléac, docteur en histoire de l’Art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est spécialiste de l’histoire de l’art des 19ème et 20ème siècles ;

Paul-André Rosental, docteur en histoire de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), il était jusqu’alors directeur d’études à l’EHESS. C’est un spécialiste de démographie historique et d’histoire sociale.

Sociologie

Dominique Boullier, docteur en sociologie de l’EHESS, était Professeur des Universités à l’Université Technologique de  Compiègne ; il a été le créateur et le directeur de l’unité mixte de services du CNRS LUTIN (Laboratoire des Usages en Technologies d’Information Numériques). Il est l’un des meilleurs spécialistes en sociologie des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

-Quatre « Assistant Professors » :

Economie

Elise Huillery, docteur en économie de l’Ecole d’Economie de Paris, chercheuse associée au  MIT, elle est spécialiste d’économie du développement ;
Emeric Henry, docteur en économie de l’Université de Stanford, était Assistant Professor à la London Business School. Il est spécialiste de microéconomie, d’économie industrielle et d’économie politique.

Histoire

Stéphane van Damme, docteur en histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, était directeur du Centre d’études du 18ème siècle de l’Université de Warwick. C’est un historien moderniste spécialiste de la sociologie historique des pratiques intellectuelles.

Science Politique

Stéphane Lacroix, docteur en science politique de Sciences Po, diplômé de l’INALCO, était chercheur à l’Université de Stanford. C’est un spécialiste de l’islamisme et de la sociologie politique du Moyen-Orient contemporain.

Douze nouveaux recrutements sont ouverts pour l’année universitaire 2009-2010

Sciences Po a décidé de procéder au recrutement de douze nouveaux enseignants-chercheurs et chercheurs de rang international au cours de l’année universitaire 2009-2010.

Ces douze postes sont les suivants :

Droit

un(e) spécialiste de droit constitutionnel ;

un(e) spécialiste du droit des affaires et du droit fiscal ;

un(e) spécialiste du droit international.

Economie

un(e)  spécialiste de l’économie du développement : macroéconomie du développement ;

un(e)  spécialiste d’économie publique et d’économétrie.

Histoire

un(e) spécialiste de la circulation des savoirs ;

un(e) spécialiste du XIXe siècle.

Science politique

un(e) spécialiste des politiques publiques européennes ;

un(e) spécialiste des relations internationales ;

un(e) spécialiste de la pensée politique ou des comportements politiques.

Sociologie

un(e) spécialiste de la sociologie urbaine ;

un(e) spécialiste de la sociologie des organisations (mouvements sociaux, marchés et réseaux).

Guillaume Mariani

Une réponse à to “Les enseignants-chercheurs de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne chassés, courtisés et débauchés par Sciences Po”

  1. mm311 écrit :

    La réputation de Sciences Po, légitime, est néanmoins artificielle compte tenu de l’injustice qui existe avec les Universités (sélection, financement). Mais les récents classement internationaux le démontrent : ce sont les universités (Sorbonne (Paris 1 et 4), Toulouse) qui sont vraiment capables de rivaliser à l’international.
    Une vraie réforme des universités et Sciences Po reviendra à sa place : une brillante école française mais certainement pas une grande université internationale.

Laisser un commentaire